Le blog de la Licorne

05 juin 2008

Le Combat ordinaire, Tome 4 : Planter des clous

le moins bien de la série mais quand même...., Dernier opus du Combat Ordinaire, Planter des clous se trouve un peu en dessous des autres volumes (notamment le sublime "Les Quantités négligeables"). On lui reprochera quelques séquences trop longues (la discussion finale entre Marco et son pote vers la fin, par exemple) et une émotion un peu plus caricaturale, un peu moins fine que les précédents volumes.
Néanmoins, cela reste une très bonne bande dessinée, très sensible, avec des personnages toujours aussi attachants. Et tout ceux, comme moi, qui ont commencé le cycle avec bonheur, se délecteront de connaître la suite des pérégrinations de Marco et des autres. 3494

Posté par licornebd à 23:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Spirou, le journal d'un ingénu

Jusqu'ici, on connaissait principalement Emile Bravo pour ses BDs proches des romans d'initiation sous forme humoristique (notamment Jules). Pas de raison que Spirou échappe à cette règle.
On ne retrouve donc pas ici le Spirou classique de Franquin, celui des débuts de Rob Vel, celui moderne de Tome et Janry ou celui en plein dans son époque de Fournier ou Nic et Cauvin. On découvre un nouveau Spirou, pas encore formé. Un Spirou qui a une vraie raison d'avoir une tenue de groom, pour qui Fantasio n'est encore qu'un inconnu, où Spip commence à prendre conscience de son existence. Spirou, comme le nom de l'album l'indique, n'est qu'un ingénu, pas ouvert sur le monde qui l'entoure, avec un gros côté boy scout, qui le fait ressembler à Tintin (un nombre de cases hallucinant sert d'hommage à Hergé d'ailleurs, tout en s'en moquant gentiment). le scénario est bien plus crédible que la plupart des autres Spirou, et on rit de bon coeur, autant qu'on tremble.
Les dessins quant à eux sont impeccables. Emile Bravo s'exprime à travers une ligne claire simple, sans jamais être simpliste, et surtout avec un découpage d'une efficacité redoutable. La mise en scène sait provoquer les sentiments les plus variés.
A lire et à relire, cette BD est un classique instantanné.

coverb

Posté par licornebd à 23:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 janvier 2008

Chroniques birmanes de Guy Delisle

51ZRnz5MIqLaAprés la chine populaire et la corée du nord, Delisle mets de nouveau les pieds dans une des dictatures les plus violentes du monde. Son regard décalé permet de rendre compte du quotidien, choses qui font rarement les gros titres de par chez nous.Ça n'est pas aussi stupéfiant que « Pyongyang », mais il est toujours aussi passionnant de voir un tel pays de l'intérieur. Restant dans le même ton que les précédents opus, Delisle fait toujours preuve d'un humour féroce qui nous ouvre les yeux. On regrettera que l'évolution de sa situation familiale fait que tout le début du livre est centré sur lui-même et sa découverte de la paternité plutot que le monde qui l'entoure.
Malgré tout à lire absolument ne serait-ce que pour comprendre un peu mieux un des pays les plus mystérieux du monde actuel.

Posté par licornebd à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Maliki broie la vie en rose : Tome 1

Maliki est un personnage créé il y a longtemps et est à l'origine un personnage de l'internet: www.maliki.com

Un univers drôle mêlant la vie quotidienne, le réel, et les délires d'une jeune femme. Hilarant, jamais lourd, poétique, jamais mièvre, inventif et décalé.

Une jeune créature aux cheveux roses, son univers, ses chats un rien tarés Fleya et Feanor, ses collègues de boulot, ses rêves, ses accès de fureur. Je me suis bcp attachée à Maliki même si elle a les cheveux roses et son album (qui en fait est un condensé des meilleurs sketches de maliki.com) est un excellent antidépresseur! A conseiller à tous ceux qui : sont (au moins un peu) geek, n'aiment pas la saint valentin et les conventions, toujours drôle et parfois poétique sur les évènements du quotidien.... Moi je vous conseille de le prendre sans réfléchir, aucune chance d'être déçu !
51rhy7alOHLx

Posté par licornebd à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2007

Jazz maynard

Jazz Maynard est né dans le mythique et déliquescent quartier d'El Raval, à Barcelone. Ses mauvaises fréquentations et l'argent facile le destinaient à la prison ou à la morgue. Un jour, il décida de tout quitter et de partir aux Etats-Unis, sans se retourner. Dix années ont passé et Jazz est contraint de rentrer au pays qui l'a vu grandir. Sa famille, ses vieux amis, les lieux qu'il fréquentait, tout est resté identique. Même si tout a changé. Jazz se rendra vite compte que l'on peut tenter de se dérober au destin mais que, tôt ou tard, on le retrouve au tournant. Une trilogie barcelonaise... Un polar de plus ? non, cette histoire sort des sentiers battus. Le graphisme est en mouvement perpétuel et les couleurs tirant sur l'ocre contribuent à renforcer cette impression. Il y a du Taxi driver dans les premières planches lorsque Jazz part sauver sa soeur... Il y a une sorte de poésie musicale dans les combats, une chorégraphie d'expressions et de "prises de vue" qui cachent les repères du genre tout en les laissant deviner. Intéressant !

de Raule et Roger chez DARGAUD51wl6_2BcD_2B7L

Posté par licornebd à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 août 2007

Maël en dédicace en octobre !

maelMaël (Les rêves de Milton / Dupuis) viendra dédicacer son nouvel album Dans la colonie pénitentiaire (scénario S. Ricard) vendredi 5 octobre à partir de 15h.
Cette adaptation de Kafka, paraîtra dans la très belle collection Ex-Libris de Delcourt le 26/09/07.

Posté par licornebd à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Salon de la BD d’occasion de Romans

Nous serons présents lors de la 4ème édition du salon de la BD d’occasion de Romans qui se déroulera le dimanche 22 octobre 2007. Les auteurs invités sont SIEURAC, LARME, ROCCA, MOLINARI, RAMAIOLI et ARNÜ WEST.
Voir la fiche du salon sur OPALEBD.

Posté par licornebd à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2007

Pourquoi j’ai tué Pierre

Comment peut-on en arriver là ? Olivier Ka essaye de comprendre. Et pour sortir Pierre de sa vie, il écrit. « Pourquoi j’ai tué Pierre » est un récit « 100 % autobiographique », écrit avec ses tripes par un auteur en pleine possession de ses moyens, qui a décidé de liquider ses comptes avec le passé. A l’âge de 12 ans, le jeune Olivier a été victime d’attouchements de la part d’un prêtre ouvrier avec qui il allait en colonie de vacances. « Je n’ai pas été violé, précise-t-il. Je n’ai pas fait non plus l’objet de violences... » Pourtant, l’homme qu’il est devenu réalise aujourd’hui à quel point l’incident l’a marqué, jusqu’à façonner pour partie sa personnalité. C’est avec un peu d’appréhension qu’on aborde cet album, parce qu’on en connaît le sujet. Parce que connaître le sujet abordé ne veut pas dire qu’on connaît le traitement qu’on lui a réservé, la nausée et une forme de voyeurisme pouvant être au rendez-vous en cas d’échec. C’est sur la pointe de pieds qu’on peut entrer dans ce Pourquoi j’ai tué Pierre, plutôt craintif de ce qu’on va y trouver. Indiscutablement une œuvre marquante, un dessin léger doté de formidables couleurs ; c'est un des meilleurs albums de 2006.
PourquoiJaiTuePierre_14092006

Scénario ; Olivier Ka
Dessin : ALFRED
Couleurs : Meunier Henri
Editeur : Delcourt

Posté par licornebd à 00:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Ingmar tome2

Sans_titreLe Viking le plus couard est de retour, débarqué et séparé des siens en terre irlandaise mais toujours aussi rêveur et persuadé d’être un modèle chevaleresque. On va d’ailleurs lui attribuer une mission de haut vol: escorter une jeune vierge vers un couvent. On verra que la vierge en question est légèrement plus dégourdie que son preux accompagnateur et l’humour noir fait mouche, autant que l’originalité du récit. Le dessin s’ajuste parfaitement à cette comédie et les couleurs ont été particulièrement travaillées, et l’ensemble donne une fausse impression d’une œuvre effectuée à la va vite. Les jeunes ados devraient apprécier ce « Crâne noir », mais ils devront faire vite avant que leurs parents ne le leur pique…Pas d’hésitation à avoir, donc : suivez les aventures d’Ingmar, le viking poltron qui ne se sépare jamais ni de son doudou-macareux ni de sa "bible du dieu maigre". Du plaisir à coup sûr !

Scénario : bourhis

Dessin : Spiessert

Editions : Dupuis

Posté par licornebd à 00:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'espace d'un soir

Une histoire savamment menée, un ton original et nuancé, un découpage astucieux, un dessin élégant, des couleurs chatoyantes, de l’ambition juste ce qu’il faut pour embarquer le lecteur…Chassés-croisés amoureux lors d'une pendaison de crémaillère, à suivre aux 4 étages d'un même immeuble. Un Vaudeville moderne et léger, construit suivant un concept inhérent au 9e art ! Un immeuble, quatre étages… Il peut s’en passer des choses en une seule soirée. C’est le principe de base de ce très bel album réalisé par deux femmes, Brigitte Luciani et Colonel Moutarde. Unité de temps, unité de lieu… Nous serions presque dans le théâtre classique si Brigitte Luciani ne faisait pas cohabiter nombre personnages et intrigues parallèles, qui se croisent et s’entrecroisent, pour aboutir à plusieurs finals dont une jolie surprise.

espacedunsoirv

De Brigitte Luciani et Colonel Moutarde chez DELCOURT

Posté par licornebd à 00:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]